1. Si vous venez d'arriver sur le forum et que vous êtes un peu perdus, cliquez ici !
    Rejeter la notice

Pourquoi vouloir construire en mode survie ?

Discussion dans 'Discussions diverses' créé par CPUser_, 21 Juil 2017.

  1. CPUser_

    CPUser_ Bûcheron

    Inscrit:
    17 Jan 2015
    Messages:
    281
    Points:
    88
    Une question me taraude depuis des temps immémoriaux. Pourquoi vouloir construire en mode survie ?


    En lisant et en écoutant ces joueurs qui se tuent à la tâche paraissant ardue qu’est la récolte de ressources, je ne puis que m’étonner qu’ils ne passent pas en mode créatif pour faciliter leur démarche.
    Je précise ici que j’entendrai dans le texte par « mode créatif » le couple mode créatif et codes de triches activés. Qui plus est, j’aborde ici la question de la construction, domaine qui ne recouvre pas l’entièreté du mode survie, j’en suis bien conscient.

    Je sais déjà ce que l’on va me répondre. Les joueurs y tirent une certaine satisfaction provenant du fait de « faire soi-même ». J’ai lu aussi que certains joueurs considèrent cela trop facile d’avoir toutes les ressources à disposition en nombre infini. D’autres encore vont jusqu’à dire que ce n’est pas légal de jouer de cette manière et, de fait, pensent que vous engrangez d’office une satisfaction à vous éreinter de la sorte dans les profondeurs de ces mondes cubiques. Car c’est LA manière de faire (to mine & to craft, vous vous rappelez ?). Et je ne mentionne même pas les pauvres diables jouant en difficulté paisible qui, selon eux, devraient tout simplement passer en mode créatif si c’est pour jouer sans créatures hostiles.

    Ces raisonnements sont pour moi faussés.

    Tout d’abord parce que j’ai du mal à concevoir que l’on puisse tirer du plaisir à exécuter des tâches autant répétitives et sans grand intérêt que miner pour crafter, ensuite re-miner et re-crafter pour atteindre le but fixé.
    Parlons-en, de ce but. En général, au vu du temps que la récolte de ressources prend, les joueurs construisant des bâtiments en mode survie construisent des choses bien moins grandes, moins décorées, moins originale dans les formes. Et cela se comprend ! Un des énormes avantages du mode créatif par rapport au mode survie réside dans la possibilité de voler. Cela permet de prendre beaucoup plus facilement de recul sur le travail en cours, tandis que cela devient très rapidement fastidieux en mode survie. Autres choses : les dégâts. En créatif, vous ne devez vous occupez ni des dégâts de chute, ni de ceux des créatures hostiles, ni de ceux qu’un manque de faim pourrait occasionner. En survie, si. Toutes ces contraintes vous obligent presque de facto à revoir vos ambitions à la baisse comparativement à un travail produit en mode créatif. En outre, tous les blocs ne sont pas accessibles dans le mode survie, tandis qu’ils le sont en mode créatif.
    Ce n’est devrait donc pas tant être dans la fin que dans les moyens usités que l’intérêt de ce mode de jeu se trouve. Or, je pense que nous pouvons reconsidérer l’épanouissement tiré à passer ses heures de jeu dans des galeries en alternance entre les longues sessions à rester appuyé sur son clic gauche et les moments où il faut revenir en arrière rechercher différentes ressources (nourriture, armes, armures).

    Vient ensuite l’argument de la facilité. Certains joueurs considèrent que cela est trop facile de construire en mode créatif.
    Je me dois de marquer mon total désaccord avec ce point. Le mode créatif est le mode qui permet d’abattre le plus de contraintes entre vos idées et l’application concrète dans le jeu de ces idées. En mode créatif, si vous n’avez pas d’idées, vous risquez très vite d’être bloqué dans ce que vous faites. En mode survie, si vous n’avez pas d’idées… Eh bien, vous pouvez toujours aller farmer du squelette dans une machine que vous aurez montée après 4heures de jeu dans votre nouvelle partie. En mode créatif, vous devez donc fournir un effort constant pour avoir des idées et pour mettre en œuvre vos idées, ce qui peut se révéler plus harassant que de ne pas trouver assez de diamant pour crafter un bloc à mettre sur le toit d’un château-fort de 90 blocs de longueur.
    De plus, la récolte de ressources se révèle en fait très peu demandeuse d’efforts une fois que quelques mécanismes pour obtenir plus rapidement vos ressources vous sont connus. Cela écrit, il est à mentionner ici que cette idée de « mécanismes » à connaître pour s’éviter des efforts est valable également pour le mode créatif : les meilleurs joueurs sont ceux qui ont une méthode qui leur est propre, qu’ils respectent car elle leur permet d’éviter des efforts et donc de se rapprocher encore plus de l’instant entre idées et applications d’idées. Nonobstant, et selon moi, l’énorme différence se situe dans le fait que, lorsque vous construisez – peu importe dans quel mode – vous devez créer. Pas lorsque vous récoltez des ressources. D’une certaine manière, et vu que les constructions en survie sont, en général, beaucoup moins grandes, impressionnantes, etc. que celles en créatif, et vu que la plupart de l’activité du mode créatif demande un acte de création tandis que la plupart du mode survie consiste à survivre aux contraintes du jeu et à se donner les moyens « physiques » de réaliser un but, on peut dire que les joueurs jouant en mode créatif font plus d’efforts que ceux jouant en mode survie.

    Enfin, certains joueurs trouvent le mode créatif « illégal ». Pour eux, l’unique véritable façon de jouer est celle qui fut connue en première. Cet argument est facilement réfutable.
    Il est amusant de réaliser que cet argument cache en fait un appel à la nature. Comme si la nature de Minecraft était de miner et de crafter obligatoirement en un mode de difficulté contenant les créatures hostiles. Quand bien même cela serait vrai que ça ne le serait que par la volonté des développeurs. Car ce sont les développeurs qui définissent les cadres et limites du jeu (et le ciel est toujours trop bas). Et, en l’occurrence, Notch qui, dans les premières versions Beta du jeu, a décidé d’orienter le jeu vers le Mine & Craft. La dimension RP du jeu serait donc à rejeter pour la même raison, car cela sort du Mine & Craft. Mais s’arrêter à cela est idiot. Et cela est paradoxal non seulement parce que Notch a dit que Minecraft prendrait inévitablement la voie du RP tôt ou tard dans son développement, mais qu’en plus, cela donne une dimension autre au mode survie et, peut-être, d’autres buts à atteindre en jouant que la simple collecte de ressources…
    Or, le mode créatif a été ajouté par les développeurs. Donc, si l’on estime qu’il faille respecter « l’essence » du jeu, il faut respecter ce que les développeurs proposent et font du jeu. Le mode créatif en faisant partie intégrante, il n’y a donc aucune raison de s’en plaindre. Comme expliqué plus haut avec le rapport entre une idée de construction et son application IG, si construire est effectivement le but des joueurs considérant ce mode « illégal », ils devraient plutôt remercier Mojang d’avoir intégré ce mode au jeu de base ! Une solution pour ces joueurs serait donc de revenir dans une version (pré Béta 1.8 par exemple) ne contenant pas ces ajouts. Je ne reviendrai pas sur ce choix très contestable de jouer dans une version obsolète du jeu ici.
    Et même les joueurs jouant en difficulté paisible sont tout à fait légitimes. Que font-ils, dans le fond, en activant ce mode de difficulté ? Ils abattent une contrainte du mode survie : celle des créatures hostiles. Comparativement au mode survie, le mode créatif les abat toutes. Sans doute que ces joueurs considèrent, tout comme ceux qui les critiquent, qu’il faut construire en suant de récolter les ressources, ce qu’ils font par ailleurs. Je me dois maintenant d’écrire un aparté à ce sujet.

    Une chose que ces joueurs ne semblent pas aimer est la mort qui pourrait être provoquée à cause d’une créature hostile. Il serait donc peut-être intéressant réfléchir au rapport que les joueurs (de manière générale, pas que ceux de Minecraft !) entretiennent avec la difficulté. Que cherchent-ils ? À ne pas être trop contrariés par le jeu vidéo et en défilant les niveaux avec énormément d’aptitudes donnant un large avantage sur l’IA ? Là par contre, l’on peut objectivement dire que les joueurs jouant dans des niveaux de difficulté bas ont une propension à l’effort. Il y a sûrement tout un tas de raison à cela, que je n’évoquerai pas ici. La réflexion est pareille pour les joueurs alternant entre mode survie (difficulté non paisible) et mode créatif. Le jeu le permet, à vous de juger si cela à un quelconque intérêt. La récolte de ressources étant, comparativement à un acte de création, beaucoup plus facile, le rapport à la difficulté est à méditer…
    En vérité, les limites de contraintes que vous vous fixez pour jouer sont extrêmement relatives à vous et ne devraient pas faire l’objet d’une norme acceptée. Vous voulez retirer la contrainte des créatures hostiles mais garder celles du manque de ressources ? Grand bien vous en fasse, il n’y a pas de choix « légal ». Mais il y a certainement des choix plus intelligents que d’autres. Comme celui de choisir le mode créatif si vous êtes dans l’optique de créer, par exemple, parce que c’est le mode qui vous économisera le plus d’efforts pour garder ces derniers à la tâche non moins ardue de la mise en application de vos idées. Et cela n’a rien de honteux.
    Tout cela d’écrit, il est une chose intéressante à remarquer. Les joueurs du mode survie ont une vision bien plus pragmatique de l’architecture qu’ils vont employer que les joueurs en mode créatif. Voilà une autre raison que celle évoqué plus haut expliquant la différence de production, de manière générale, entre ces deux modes de jeu. Typiquement, les joueurs en mode créatif ne meubleront pas leurs constructions tandis que les joueurs en mode survie si, étant donné qu’ils utilisent ces constructions.


    En conclusion, j’écrirais que les choix des uns et des autres s’orienteront principalement par la vision que chacun a du jeu. Devoir constamment créer n’est pas une tâche aisée, et il faut se rappeler que nombres de joueurs jouent à Minecraft comme ils joueraient à n’importe quel autre jeu vidéo : pour s’amuser. Cependant, certains y arrivent très bien et voit Minecraft comme un véritable outil de création artistique. Le rapport à l’effort est donc également un facteur important.
    Selon moi, la plus grande force de ce jeu, et ce qui continue à faire son attrait malgré toutes ces années, est de laisser la possibilité à toutes ces options de coexister (parce qu’elles sont inclues de base ou par les mods). Beaucoup de joueurs peuvent donc faire de Minecraft ce qu’ils en ont envie.


    N'hésitez surtout pas à commenter pour me faire part de ce que vous pensez de mon texte ou de votre avis général sur la question !
     
    #1 CPUser_, 21 Juil 2017
    Dernière édition: 22 Juil 2017
  2. Akal

    Akal Enter the World

    Inscrit:
    8 Août 2017
    Messages:
    37
    Points:
    3
    Sexe:
    Homme
    Mec,personne n'a osé lire ton truc
    Tu peux faire bref ?
     
    • Troll Troll x 1
  3. CPUser_

    CPUser_ Bûcheron

    Inscrit:
    17 Jan 2015
    Messages:
    281
    Points:
    88
  4. Nuagge

    Nuagge Modérateur
    Staff

    Inscrit:
    23 Avr 2017
    Messages:
    128
    Points:
    53
    Sexe:
    Homme
    Tu te prends pas bien la tête pour très peu, certainnes personnes aiment simplement ce que toi tu juges de contraintes et prennent du plaisir à construire tout en devant aller farmer.
     
  5. MentaDzn

    MentaDzn Enter the World

    Inscrit:
    15 Avr 2015
    Messages:
    41
    Points:
    30
    Sexe:
    Homme
    Un si long texte pour si peu...
     
  6. CPUser_

    CPUser_ Bûcheron

    Inscrit:
    17 Jan 2015
    Messages:
    281
    Points:
    88
    Je les définis comme contraintes, mais je n'ai jamais écrit que les joueurs ne pouvaient pas les apprécier. Je décris néanmoins que les joueurs en mode créatif préfèrent les éviter.

    Toujours agréable de lire de si beaux argumentaires !
     
  7. Louqua

    Louqua Bûcheron

    Inscrit:
    20 Sept 2013
    Messages:
    298
    Points:
    98
    Sexe:
    Homme
    Bonjour @CPUser_,

    Tout d'abord je vais parler de la mise en page de ton argumentation.

    Des paragraphes plus distincts avec des gros titres, des couleurs ou même des mots en gras auraient été sans doute mieux pour qu'on puisse facilement se repérer, et donc comprendre clairement tes explications, — attention je ne suis pas en train de dire que je n'ai rien compris, au contraire —. De plus, il y a beaucoup de phrases mal tournées qui rendent certains passages incompréhensibles, — j'ai dû relire plusieurs fois certaines phrases pour en comprendre le sens —. Quelques fautes d'orthographe par ci et par là, mais rien de bien méchant.

    Deuxièmement, le sujet de ton argumentation.

    Je constate que tu tournes autour du pot pour certains points et que tu mets un temps avant d'en venir aux faits. Certes, le mode survie :workbenchfront: n'est pas idéal si l'on souhaite réaliser des constructions ambitieuses. C'est une question de mérite, et cela devient presque une sorte de model à suivre. Si quelqu'un bâtit un gigantesque manoir qui a demandé énormément de ressources et de blocs différents, il aura un certain mérite par rapport à une personne qui va ériger un bâtiment en mode créatif :brick:.

    Le mode survie est fait pour les gens qui aiment relever des défis, c'est pour cette raison que ce dernier existe sur Minecraft :grass:. Survivre face aux monstres :zombie:, à l'environnement :lava: et à la faim :wheatpicked: est une chose, mais faire des trucs que l'on fait habituellement en créatif, en mode survie, en est une autre. La communauté Minecraft française se rajeunit au fil des années, et la soif de mérite (et de se faire remarquer) s'empare de chacun. Les gens veulent de plus en plus se mettre en avant. Montrer à tout le monde qu'on a fabriqué la Tour Eiffel (c'est un exemple) en survie permet de prouver notre valeur. C'est triste, mais c'est la réalité.

    Évidemment je parle de mérite, mais il y a d'autres raisons à cela. ^^
    Tout ceci reste mon point de vue.
     
    • J'aime J'aime x 1
    • J'approuve J'approuve x 1
  8. CPUser_

    CPUser_ Bûcheron

    Inscrit:
    17 Jan 2015
    Messages:
    281
    Points:
    88
    Je suis actuellement en train de travailler sur une deuxième version, tes commentaires sont donc les bienvenus.

    Je n'ai pas insérer de mise en page particulière car est évoquée et développée dans chaque paragraphe une idée. J'ai l'habitude de lire des textes dans lesquels cette règle de 1 paragraphe = 1 idée est respectée, à tel point que c'est pour moi une évidence. Néanmoins, peut-être la jeunesse relative des lecteurs ici fait que le genre de mise en page que tu utilises permet auxdits lecteurs d'accéder plus facilement aux informations.

    Peux-tu m'indiquer les phrases que tu penses mal tournées et les fautes que tu as relevées ?

    Peux-tu m'indiquer les points auxquels tu penses que je tourne trop autour ?
     
  9. Louqua

    Louqua Bûcheron

    Inscrit:
    20 Sept 2013
    Messages:
    298
    Points:
    98
    Sexe:
    Homme
    Les textes argumentatifs ont évolué niveau mise en page depuis pas mal de temps déjà. Bon, j'ai peut-être un peu abusé avec ma réponse au-dessus, mais c'était pour qu'on comprenne facilement ce que je racontais.

    De base, certes ce n'est pas utile de mettre de la couleur partout, des titres et des mots en gras. Mais la communauté est jeune, donc les couleurs, les mots en gras, ainsi que les gros titres permettent de mieux se situer dans ce que l'on est en train de lire. Cela facilite la lecture, on peut voir les mots essentiels qui sont en gras, les mots importants à retenir en couleur, etc. Les gens vont préférer un texte argumentatif aéré, avec une bonne mise en page, plutôt qu'un texte — certes aéré —, mais dépourvu de mise en page (couleurs, gras, titres, etc.)

    Concernant tes phrases qui étaient mal tournées, il faut savoir que dans la plupart tu utilises des mots un peu complexe à comprendre, et pour une jeune communauté, ce n'est pas top car ils ne vont pas en saisir le sens.



    Début d'extrait de ton troisième paragraphe :

    Dans cette première phrase, j'ai dû utiliser tout mon souffle pour achever la lecture de celle-ci. Le problème ici est la virgule. Il n'y en a qu'une seule. Il faudrait remanier la phrase de sorte qu'il y ait au moins deux virgules ou bien deux points et qu'on puisse reprendre notre souffle à un moment.

    Phrase remaniée :

    Ici, on a les deux points pour prévenir que l'on va émettre une idée. Après quoi l'idée arrive, et on explique de notre point de vue ce qu'on pense de cette situation. Pour conclure, on ajoute un connecteur logique — dans cette exemple c'est "de plus" —. De ce fait, la phrase est mieux agencée étant donné qu'il y a des pauses entre temps. Cela simplifie alors la lecture ! ^^

    Encore une fois, ce n'est que mon point de vue, je ne suis pas en train de t'apprendre à écrire. Ton texte prouve que tu as déjà une belle plume.


    En outre, il y a beaucoup de phrases pour si peu. Je m'explique. Quand tu nous parles d'un sujet dans un paragraphe, tu rajoutes trop de petits détails qui allongent tes dires et qui rendent ainsi la lecture un peu plus difficile. On peut rapidement se perdre et ne plus savoir quel était le sujet initial. D'un côté, je pense que c'est voulu pour que tu puisses illustrer tes propos, donc je n'ai pas grand chose à rajouter là-dessus.

    Tout ceci n'est que mon point de vue, je t'ai juste donné quelques conseils pour t'adapter aux nouveaux lecteurs de la communauté Minecraft. Étant anciennement rédacteur ici, et rédacteur chez Epicube, je sais de quoi je parle ! ;)
     
  10. CPUser_

    CPUser_ Bûcheron

    Inscrit:
    17 Jan 2015
    Messages:
    281
    Points:
    88
    Je ne suis pas tellement d'accord avec l'hypothétique évolution des textes argumentatifs dont tu fais mention. Ouvre un essai scientifique, lis des articles de ce genre, ou comme celui-ci ou celui-là, et tu verras qu'en dépit du fait qu'ils sont beaucoup plus longs que celui que j'ai écrit, ils sont découpés en parties plus importantes reprises dans une table des matières. Mais dans les textes eux-mêmes, la règle prévaut : une idée par paragraphe, pas de couleur ou de mots en gras (très majoritairement).
    Par contre, le fait que nous sommes sur un forum (d'autant plus un forum de jeux vidéo, principalement), le fait que le public est jeune, doit me faire reconsidérer la chose, j'en conviens. Il faut s'adapter à son public et j'avais sans doute trop d’à-priori quand au public qui est ici durant la rédaction.

    Je ne suis pas d'accord en ce qui concerne les connecteurs logiques. Dans cet exemple, il y a tellement peu de matière que le connecteur ne se justifie pas, exception faite en début étant donné que cette phrase-là en particulier ouvre un paragraphe. À ce moment-là, j'en insérerais partout. Quant à la reprise de souffle, j'avoue ne pas y avoir pensé étant donné que je pense que la plupart des lectures se font dans la tête...
    Cela écrit, l'agencement de cette phrase ne se prêtait sans doute pas à une plus grande utilisation de virgules, qui auraient sans doute été nécessaires.

    Concernant le vocabulaire, je ne dénie absolument pas le fait qu'il peut m'arriver d'utiliser des mots, voire des formulations, pas forcément accessibles pour la plupart. Aurais-tu plusieurs exemples ?

    J'estime que mes paragraphes ne contiennent pas trop d'informations inutiles, mais je peux me tromper, bien entendu. Aurais-tu des exemples qui incarnent ta critique ?

    Je suis bien conscience que ce n'est que ton point de vue, et je te remercie de me le partager avec autant de politesse que tu le fais !
     
  11. Le créatif c'est trop facile : Tu ouvre ton inventaire et tu as tout ce que tu désire en un claquement de doigts !
    Certains joueurs (comme moi) préfère rechercher la difficulté, relever des défis : tuer l'enderdragon, le wither...
    Tandis que le créatif, c'est pour les builders. Et tu es sans doute plus content quand tu as terminer un énorme build en survie (châteaux, etc...) avec tes ressources (qui sont en plus limitées) que d'un double espace hop ! tu vole et tu fais tout tes créations.
     
  12. CPUser_

    CPUser_ Bûcheron

    Inscrit:
    17 Jan 2015
    Messages:
    281
    Points:
    88
    Le côté créatif est un défi en soi. L'attention n'est plus portée sur le challenge de la récolte de ressources - presque complètement assistée/automatisée, du reste - mais sur autre chose.

    Le texte est commence à se faire vieux et je ne pense plus aujourd'hui tout un tas de trucs dedans, mais reste que je ne vois pas sur quoi on pourrait se baser pour dire que la construction en survie amène plus de satisfaction. Différente, sans doute. Plus grande ? J'en doute. Ce peut être tout simplement démoralisant de commencer un très gros projet de construction en survie.
    Et je ne parle pas de ce qui est fait sur des serveurs comme HolyCube, je parle de ce genre de projet.
     
  13. Oui c'est vrai (Un membre de ma famille préfère le créatif au survie. Après tout c'est une question de goûts.). A vrai dire je ne disait que mon avis personnel.
     
  14. Mortifuce

    Mortifuce Nouveau

    Inscrit:
    17 Jan 2019
    Messages:
    5
    Points:
    0
    Sexe:
    Homme
    Pour ma part je préfère également le mode survie au mode créatif, et je ne construis pas des choses trop basiques.
    Je sais que je ne joue pas à Minecraft de la façon la plus répandue : ma priorité à moi, c'est de me construire une maison. Jusqu'à maintenant, je faisais des maisons en brique (avec d'autres matériaux comme le bois, etc. mais principalement en brique), avec fenêtres, toit en verre (pour voir la progression du soleil), des pots de fleurs pour rendre le truc accueillant, un four, un atelier, un coffre et un lit. Une maison très cubique (très Minecraft en fait, non ? :lol: ) mais j'ai toujours fait comme ça. Aujourd'hui, avec la mise à jour qui se prépare et les villages qui s'embellissent et suggèrent de nouvelles idées, j'imagine que je vais devoir repenser l'architecture de ma maison.
    Mes premiers jours en mode survie, je les passe à chercher du bois, des graines, du sable et de l'argile. Je ne cherche pas en priorité les minerais, je préfère en chercher dans des grottes naturelles que je passe des jours à explorer, j'ai très rarement trouvé du diamant, il ne me faut pas grand chose pour me carapater dans mon nid douillet.
    Pour faire des structures en hauteur, je construis des échelles, je monte, je construis, je descends, j'enlève les échelles. Un creeper arrive, je m'éloigne de tout ce que j'ai pu construire et j'essaie de m'en débarrasser avant qu'il n'explose.
    Pour moi c'est vraiment le côté "partir de rien et construire un tas de choses" qui me plaît. Un côté "partir de rien" qui n'existe pas en mode créatif.
    Le mode créatif je l'utilise pour essayer des constructions, les optimiser, avant de m'y essayer en mode survie. Je ne fais pas de constructions ambitieuses, mais j'aime bien construire plusieurs petits bâtiments : un abri, un endroit pour stocker les récoltes, des enclos pour les animaux, etc. L'apparition des tables de cartographie, des différents fours, de l'autel de lecture sont autant de suggestions pour créer de nouveaux bâtiments fonctionnels.
    Une fois que j'ai établi ma base, que j'ai une source suffisante de nourriture, que je ne risque pas de mourir de faim, que la zone est suffisamment éclairée et balisée par des torches, je peux envisager d'explorer les grottes à la recherche de minerais, de mines abandonnées, de donjons, etc. Mais je suis du genre à chercher la sécurité avant tout.
     
  15. CPUser_

    CPUser_ Bûcheron

    Inscrit:
    17 Jan 2015
    Messages:
    281
    Points:
    88
    J'ai un peu changé d'avis là-dessus d'ailleurs, depuis que j'ai relu cet article wiki. Un bon argument contre ce que je maintiens là est de dire que cet effet est bien plus présent en survie qu'en créatif.

    Mortifuce : merci pour le partage de ton expérience ! Je ne joue pas du tout en survie, je n'ai donc pas du tout ce ressenti, ou la gradation des priorités, etc. Par contre, je ne suis pas d'accord avec toi lorsque tu affirmes que le côté "partir de rien et construire un tas de choses" n'existe pas en créatif. Si j'étais un peu de mauvaise foi, je pourrais très bien argumenter qu'au contraire, il est bien plus présent en créatif qu'en survie. Mais je pense que ce sont simplement deux situations un peu différentes, et que quoi qu'il arrive, tu pars tout de même avec le jeu et pas "rien".
     

Partager cette page